Candiacum, Candato, Candeio, puis au 16ème siècle, Candé en la Mée : c’est sous ces diverses appellations que notre commune a franchi les dix siècles qui nous ont précédés. Candé tiendrait son nom de Condate qui signifie confluent. C’est en effet à Candé que les eaux de l’Erdre se grossissent de celles du Mandis et du Moiron pour rejoindre la Loire à Nantes.

Située en bordure de Bretagne, Candé, pays de Gabelle, a été intimement liée au commerce et à la contrebande du sel, gabelous et faux sauniers se livrant une lutte acharnée.

Territoire exigu, Candé ne comptant en 1836 que 39 hectares peuplés de 1800 personnes. Trois agrandissements successifs ont porté sa surface à 491 hectares. La population y est entièrement agglomérée.

Désormais, Candé compte une population légale de 2989 habitants.

Localisation

Partager cette page sur :